Capote percée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Capote percée

Message par anonyme le Dim 31 Aoû - 7:36

Bonjour,
J'ai 22 ans, je suis étudiant et ai eu, le 22 juillet, une relation protegée avec une fille. Le problème est que, et c'est la première fois que ca m'arrivait, la capote s'est déchirée (je pense que cela venait de la petite appendice sur le bout de la capote que je n'avais surement pas assez bien vidé de son air). Bref, première question qui me vient à l'esprit et qui me sort de la bouche: "t'as pas le sida j'espère" (il parait que le placer de cette facon, c'est a éviter, la fille peut être très vexé lol bref) Elle me répond: "J'ai fais un test il y a 6 mois, je suis séropositive mais pas malade" (la grosse mongole) Donc là, le monde s'arrête de tourner, vous venez de faire LA plus grosse erreur de votre vie, il ne vous aura fallu que 22 ans pour tout gâcher, et abandonner tout espoir de réaliser certains rêves comme devenir papa, ou tout simplement trouver une femme qui accepte cela. Donc gros gros moment de bad. Et là, elle me sort: "mais non c'est pas vrai blablabla". Mais vu le choc moral encaissé 5 min avant, impossible de la croire et gros gros stress.
Nous sommes aujourd'hui le 31 Aout, et je me réveille ce matin avec des douleurs situées à l'entre jambes, direct je pense aux fameux ganglions de l'aine et au virus. Je vais voir sur internet, je pleure (et oui, dsl) et me dit, maintenant que j'ai été assez abruti pour ne pas aller faire TPE sous les 48h (en cas de doute, c'était encore la meilleure chose à faire... mais bon, je suis à Shanghai, c'est pas si évident, en France, ça aurait plus facile), je n'ai plus qu'à attendre de rentrer en France dans une semaine, et d'aller faire le test le plus tôt possible (on en sera alors à 7 semaines).
Comme quoi, la vie tient vraiment à peu de chose, 70 années c'est quoi ? Bref, j'espère être "safe" mais cette putain d'histoire de ganglions de l'entre jambes, ça me stress grave, en plus, il y a 2 semaines, j'ai eu un aphte au fond de la gorge...
Bref, ça fera pas avancer grand chose de vous raconter tout ça ici, si ce n'est que je me sens un peu mieux maintenant Smile (travail de déculpabilisation par mutualisation (comme les risques)/partage de l'expérience? qui sait...)
Je vous embrasse tout, on sait jamais, au cas où on se ne reverrait pas (car si je suis infecté, je ne me soignerai pas, tanpis, car je détruirai de toute façon plus ma mère en lui disant que son fils est infecté par cette merde que je ne me détruirai moi même à partir plus vite)

anonyme
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Capote percée

Message par rebirth le Dim 31 Aoû - 10:11

Je vous embrasse tout, on sait jamais, au cas où on se ne reverrait pas (car si je suis infecté, je ne me soignerai pas, tanpis, car je détruirai de toute façon plus ma mère en lui disant que son fils est infecté par cette merde que je ne me détruirai moi même à partir plus vite)

C'est bien dommage parce qu'aujourd'hui grâce eux thérapeutiques en place, tu aurais toutes les chance de vivre tout aussi longtemps et normalement que quiconque...

rebirth
En Formation
En Formation

Masculin
Nombre de messages : 145
Age : 43
Localisation : le sud-ouest, trankil...
Date d'inscription : 16/01/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Capote percée

Message par Invité le Dim 31 Aoû - 10:48

Je vais répondre à ton message au fur et à mesure que tu énonces les choses. C'est dimanche matin et ça me permettra de ne rien oublier de ce que j'ai envie de te dire Smile

anonyme a écrit:Bonjour,
Bonjour,
J'ai 22 ans, je suis étudiant et ai eu, le 22 juillet, une relation protegée avec une fille. Le problème est que, et c'est la première fois que ca m'arrivait, la capote s'est déchirée (je pense que cela venait de la petite appendice sur le bout de la capote que je n'avais surement pas assez bien vidé de son air).
On appelle ça le réservoir.
Ce qu'il faut savoir dans ce genre de situation, c'est si ton gland était toujours protégé ou non. Si la déchirure est parti du réservoir, il y a effectivement eu un risque de pris. Par contre, si ton gland était toujours couvert, tu étais protégé.


Bref, première question qui me vient à l'esprit et qui me sort de la bouche: "t'as pas le sida j'espère" (il parait que le placer de cette facon, c'est a éviter, la fille peut être très vexé lol bref)
J'imagine qu'il y a des approches plus appropriées, oui, mais bref, comme tu dis...

Elle me répond: "J'ai fais un test il y a 6 mois, je suis séropositive mais pas malade" (la grosse mongole)
Ben, elle répond à ta question, elle n'a pas le SIDA mais elle est séropositive...

Donc là, le monde s'arrête de tourner, vous venez de faire LA plus grosse erreur de votre vie, il ne vous aura fallu que 22 ans pour tout gâcher,
Sous le coup du choc, c'est normal de penser ça, mais avec du recul, tu arrives à essayer de relativiser un peu...
Surtout que la contamination n'est pas systématique et que tu es encore dans les temps pour courir aux urgences, te faire prescrire un TPE et limiter encore plus les risques de contaminantion.


et abandonner tout espoir de réaliser certains rêves comme devenir papa,
Ce n'est pas rédinitoire
ou tout simplement trouver une femme qui accepte cela.
Ca existe !

Donc gros gros moment de bad. Et là, elle me sort: "mais non c'est pas vrai blablabla".
T'avais raison, elle non plus, elle n'est pas très fine la fille. Au passage, je me permets de te signer qu'une "mongole" est une habitante de la Mongolie, mais bref, revenons à nos moutons...

Mais vu le choc moral encaissé 5 min avant, impossible de la croire et gros gros stress.
Tu aurais peut-être pu ou tu peux encore lui demander (avec un peu de tact) de faire un test avec toi dès maintenant pour vous rassurer mutuellement sur vos sérologies respectives, en attendant de faire un test fiable 6 semaines après votre prise de risque.

Nous sommes aujourd'hui le 31 Aout, et je me réveille ce matin avec des douleurs situées à l'entre jambes, direct je pense aux fameux ganglions de l'aine et au virus. Je vais voir sur internet, je pleure (et oui, dsl)
Il n'y a pas de symptomes spécifiques à une primo-infection. La majorité des personnes en séroconversion ne remarquent rien de particulier, donc, ça ne sert à rien de te rendre malade et de t'osculter de partout avant d'avoir fait un test. Relax, fais ton calcul, attends 6 semaines après la rupture du préservatif et va faire un test qui te donnera une réponse.

et me dit, maintenant que j'ai été assez abruti pour ne pas aller faire TPE sous les 48h (en cas de doute, c'était encore la meilleure chose à faire... mais bon, je suis à Shanghai, c'est pas si évident, en France, ça aurait plus facile), je n'ai plus qu'à attendre de rentrer en France dans une semaine, et d'aller faire le test le plus tôt possible (on en sera alors à 7 semaines).
Je suis certaine qu'ils font des tests à Shanghai, alors si ça fait 6 semaines que tu as vécu cette rupture de préservatif, tu dois pouvoir en faire un là-bas. Ca t'éviterait de stresser encore pendant une semaine, non ? Courage !

Comme quoi, la vie tient vraiment à peu de chose,
Eh, t'es pas passé sous un train, non plus, tu n'es pas mort, tu as juste peur d'être séropositif, c'est différent ! Et tu ne l'es peut-être même pas ! Avant ton test, évite de penser dans ce sens là, profite de ta dernière semaine là-bas, occupe-toi, bouge, sors... tout pour te changer les idées ! et fais le test dès que tu peux.

70 années c'est quoi ?
Je ne comprends pas ? C'est quoi ?

Bref, j'espère être "safe" mais cette putain d'histoire de ganglions de l'entre jambes, ça me stress grave, en plus, il y a 2 semaines, j'ai eu un aphte au fond de la gorge...
Ganglions et aphtes qui sont peut-être dus à tout à fait autre chose, au stress, au fait que tu n'es pas chez toi, au fait que tu vas rentrer chez toi, à la fatigue, à n'importe quoi. Tu ne sais pas. La seule façon de savoir si tu as été contaminé est de faire un test.

Bref, ça fera pas avancer grand chose de vous raconter tout ça ici, si ce n'est que je me sens un peu mieux maintenant Smile (travail de déculpabilisation par mutualisation (comme les risques)/partage de l'expérience? qui sait...)
Tant mieux si ça va mieux ! N'hésite pas à revenir !

Je vous embrasse tout, on sait jamais, au cas où on se ne reverrait pas (car si je suis infecté, je ne me soignerai pas,
C'est un peu tôt pour envisager ce genre de choses. Il n'y dans l'éventualité d'une sérologie positive pas de traitement immédiat. Et tu ne connais pas ta sérologie !

tanpis, car je détruirai de toute façon plus ma mère en lui disant que son fils est infecté par cette merde que je ne me détruirai moi même à partir plus vite)
En cas de séropositivité, de nos jours, avec un suivi et un traitement quand il s'avère nécessaire, l'espérance de vie est semblable à celle d'un séronégatif, donc oui, tu partirais beaucoup plus vite que prévu en ne faisant rien. Tu devrais lire les discussions postées dans le premier topic de ce forum : http://sero.positifforum.com/informations-sur-le-vih-sida-f1/?sid=a3abb3fa2645e6cf20c2521b450721d7 ça t'aiderait peut-être.
Quant à ta mère, eh bien, elle doit être capable de comprendre ça aussi. Ce n'est pas une maladie honteuse, ça ne signifie pas la mort non plus. Et si dans le cas d'un résultat positif, tu penses vraiment que ta mère n'est pas prête à affronter ça, tu peux chercher du soutien ailleurs qu'auprès d'elle.
Mais je te rappelle que tu n'as pas encore fait le test donc tu ne connais pas ta sérologie ! Alors, tu te prends par la main, et tu vas faire ce test, pour arrêter d'angoisser dans le vide, sans savoir.
Et ça serait sympa de venir nous donner le résultat. Je te souhaite beaucoup de courage et n'hésite pas à venir poser d'autres questions. hello


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Capote percée

Message par Invité le Dim 31 Aoû - 20:21

anonyme a écrit:Bonjour,

Pareil! ^^

J'ai 22 ans, je suis étudiant et ai eu, le 22 juillet, une relation protegée avec une fille.
Le problème est que, et c'est la première fois que ca m'arrivait, la capote s'est déchirée (je pense que cela venait de la petite appendice sur le bout de la capote que je n'avais surement pas assez bien vidé de son air). Bref, première question qui me vient à l'esprit et qui me sort de la bouche: "t'as pas le sida j'espère" (il parait que le placer de cette facon, c'est a éviter, la fille peut être très vexé lol bref)

Bah, tu le prendrais comment, toi? tu es inquiet, je le comprends, mais la fille peut aussi très bien s'en faire pour elle...

Elle me répond: "J'ai fais un test il y a 6 mois, je suis séropositive mais pas malade" (la grosse mongole)

La grosse mongole (je reprends uniquement tes propres termes), est mieux informée que toi sur la maladie: elle fait la différence que tu ignores entre séropositivité et stade sida.

Donc là, le monde s'arrête de tourner, vous venez de faire LA plus grosse erreur de votre vie, il ne vous aura fallu que 22 ans pour tout gâcher, et abandonner tout espoir de réaliser certains rêves comme devenir papa,

Les séropos peuvent avoir des enfants sans infecter ni partenaires, ni enfants.

ou tout simplement trouver une femme qui accepte cela.

Cela existe.

Donc gros gros moment de bad. Et là, elle me sort: "mais non c'est pas vrai blablabla". Mais vu le choc moral encaissé 5 min avant, impossible de la croire et gros gros stress.
Nous sommes aujourd'hui le 31 Aout, et je me réveille ce matin avec des douleurs situées à l'entre jambes, direct je pense aux fameux ganglions de l'aine et au virus.

Oui, mais encore une fois: ça ne veut rien dire.

Je vais voir sur internet, je pleure (et oui, dsl) et me dit, maintenant que j'ai été assez abruti pour ne pas aller faire TPE sous les 48h (en cas de doute, c'était encore la meilleure chose à faire... mais bon, je suis à Shanghai, c'est pas si évident, en France, ça aurait plus facile), je n'ai plus qu'à attendre de rentrer en France dans une semaine, et d'aller faire le test le plus tôt possible (on en sera alors à 7 semaines).

Et à sept semaines, il sera entièrement fiable ^^

Comme quoi, la vie tient vraiment à peu de chose, 70 années c'est quoi ? Bref, j'espère être "safe"

Tu es safe puisque tu as mis une capote. Elle a éclaté, mais tu as fait de ton mieux pour te protéger. Etre contaminé n'empêche pas d'être safe: cela signifie juste que tu continues à mettre des capotes.

mais cette putain d'histoire de ganglions de l'entre jambes, ça me stress grave, en plus, il y a 2 semaines, j'ai eu un aphte au fond de la gorge...
Bref, ça fera pas avancer grand chose de vous raconter tout ça ici, si ce n'est que je me sens un peu mieux maintenant Smile (travail de déculpabilisation par mutualisation (comme les risques)/partage de l'expérience? qui sait...)
Je vous embrasse tout,

C'est bien de partager l'expérience, comme tu dis, seulement, si tu ne reviens pas lire nos réponses, pas grand-chose n'aura été partagé, et ce sera dommage... le partage sur un forum, c'est un échange, et si tu ne reviens point lire ni répondre, il n'y en aura pas eu...

Tu n'es pas bien, tu as peur, et je le comprends. Tu as eu le réflexe d'en parler à quelqu'un, mais c'est dommage de ne pas venir lire ce qu'il pourrait te répondre. C'est aussi la fonction de ce forum ou de n'importe quel organisme d'écoute.


on sait jamais, au cas où on se ne reverrait pas (car si je suis infecté, je ne me soignerai pas, tanpis, car je détruirai de toute façon plus ma mère en lui disant que son fils est infecté par cette merde que je ne me détruirai moi même à partir plus vite)

Chacun fait ce qu'il veut, mais attention: mourir du Sida peut être très long. Le temps que la maladie se déclare, ta vie risque de changer, tu peux même rencontrer la personne de ta vie, et regretter de ne pas te soigner pour passer plus de temps avec elle. Je crains fort que des malades se soient retrouvés dans cette situation, et je ne te la souhaite pas.

Sans compter le traumatisme que tu laisseras à ta mère en mourant avant elle. C'est affreux pour un parent de perdre son enfant. Les parents pensent qu'ils partiront avant eux, on vit avec cette idée comme si elle allait de soi. Et c'est tellement accepté comme l'ordre naturel des choses qu'un fils ou une fille qui meurt est comme une blessure inguérissable...

Toujours est-il qu'il est un peu tôt pour penser à ça. Tu n'es pas encore séropo. Attends de voir les résultats de ton test. J'espère que tu reviendras lire.


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Capote percée

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 7:25


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum