Maladies opportunistes.

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Maladies opportunistes.

Message par mathieu le Lun 23 Nov - 18:56

Bonsoir,

J'aimerais savoir s'il existe des maladies opportunistes spécifiquement liées au sida ? J'ai fait des recherches et ai trouvé des listes. Il semble à chaque fois qu'il y ait une cause : mycose, bactérie, parasite. On peut donc attraper ces maladies sans avoir le sida, d'où ma question.

Auriez-vous une idée de maladies opportunistes non visibles, pour un oeil non médical mais qui serait quand même invalidante ?

En vous remerciant, bonne soirée.

mathieu
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Maladies opportunistes.

Message par Invité le Lun 23 Nov - 19:35

Non. Cela m'étonnerait qu'une maladie opportuniste soit non-visible, car elles se déclarent quand le système immunitaire est bien, bien affaibli.

Pourquoi cette question?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Maladies opportunistes.

Message par mathieu le Lun 23 Nov - 20:45

Merci pour cette réponse, je me renseigne.

Je pensais que sida signifiait obligatoirement maladies opportunistes. Je ne comprends pas dans quelle mesure je me trompe.

Il ne semble pas y avoir de liste arrêtée réellement arrêtée, comment les prevenir toutes, alors dans ce cas ? Un système immunitaire très, très affaibli cela se voit-il de l'extérieur ?

Merci.

mathieu
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Maladies opportunistes.

Message par Invité le Lun 23 Nov - 22:51

mathieu a écrit:Merci pour cette réponse, je me renseigne.

Je pensais que sida signifiait obligatoirement maladies opportunistes. Je ne comprends pas dans quelle mesure je me trompe.

Il ne semble pas y avoir de liste arrêtée réellement arrêtée, comment les prevenir toutes, alors dans ce cas ? Un système immunitaire très, très affaibli cela se voit-il de l'extérieur ?

Merci.

Comment les prévenir? En surveillant la charge virale et le taux de lymphocytes, en empêchant l'un d'augmenter et le second de descendre trop bas avec une tri.

Si un système affaibli se voit de l'extérieur?

Oui et non.

Oui, parce que, si le malade est à l'hosto pour soigner sa pneumocystose, là, ça se voit.

Non, parce que, tant que le VIH n'est pas dépisté et soigné, aucune maladie ne peut prouver une sérologie.

Et encore non, parce que même en phase Sida, un malade garde le choix de ne pas révéler sa sérologie et de faire comme si de rien, ou pas grand-chose, n'était pour sauver les apparences ou sa tranquillité.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

maladies opportunistes

Message par mathieu le Mar 24 Nov - 19:27

Bonsoir et merci.

Je pense m'être mal exprimé. Quand je demande comment les prévenir, j'envisage que le taux de virus est déjà haut et le taux de taux de lymphocytes déjà bas. C'est bien comme cela que l'on caractérise le sida, ou est-ce que je me trompe ?
Donc ma question ne concernait pas tant la prévention de la fluctuation de ces taux que la prévention des autres maladies. Elles me semblent si nombreuses que je n'imagine pas de traitements prophylactiques ciblés. Comment cela se passe-t-il ?

Comment peut-on déterminer chez une personne séropositive malade s'il s'agit d'une maladie opportuniste ou d'une maladie qu'elle aurait développée même en ne l'étant pas ?

mathieu
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Maladies opportunistes.

Message par Invité le Mar 24 Nov - 20:38

mathieu a écrit:Bonsoir et merci.

Je pense m'être mal exprimé. Quand je demande comment les prévenir, j'envisage que le taux de virus est déjà haut et le taux de taux de lymphocytes déjà bas. C'est bien comme cela que l'on caractérise le sida, ou est-ce que je me trompe ?

On ne peut pas les prévenir. On donne un traitement pour que les défenses remontent. A la rigueur, on demande au malade d'arrêter la cigarette, d'éviter les lieux enfumés...


mathieu a écrit:Donc ma question ne concernait pas tant la prévention de la fluctuation de ces taux que la prévention des autres maladies. Elles me semblent si nombreuses que je n'imagine pas de traitements prophylactiques ciblés. Comment cela se passe-t-il ?

Comment peut-on déterminer chez une personne séropositive malade s'il s'agit d'une maladie opportuniste ou d'une maladie qu'elle aurait développée même en ne l'étant pas ?

Un séropo avec de bonnes défenses n'a pas de raisons de développer une maladie opportuniste. Et on ne peut pas faire la différence entre une maladie contractée par un séropo que par un séroneg, à moins de connaître leurs sérologie.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

maladies

Message par mathieu le Mer 25 Nov - 20:54

Bonsoir et merci pour cette réponse,
Je crois que je me suis encore mal exprimé. Je ne me posais pas de questions sur la différence entre une maladie contractée par un séropositif ou une maladie contractée par un séronégatif mais entre une maladie lambda qu'il aurait indépendante de sa condition et une maladie opportuniste chez un individu séropositif aux défenses basses. D'ailleurs dans quelles conditions observe-t-on des défenses qui ne remontent pas ?

Arrêt de la cigarettes et des lieux enfumés ... qu'y a-t-il derrière ces points de suspension ?

Bonne soirée.

mathieu
Invité


Revenir en haut Aller en bas

dépression

Message par Mathieu le Mer 9 Déc - 22:10

Bonsoir,

Aujourd'hui, je m'interroge sur la dépression, l'angoisse ou la peur liées à cette maladie.
Est-il possible de les dissimuler elles aussi ? Ou alors les malades vivent-ils psychologiquement la maladie aussi bien que ce que l'on peut lire sur certains articles de ce site ?
J'ai trouvé un article ailleurs expliquant que le psychologique pouvait avoir une influence sur l'évolution de la maladie. Pensez-vous cela possible ?

Merci et bonne soirée.

Mathieu
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Maladies opportunistes.

Message par Invité le Jeu 10 Déc - 14:54

D'ailleurs dans quelles conditions observe-t-on des défenses qui ne remontent pas ?

Dans les conditions où le virus a créé une résistance aux traitements. Là, ça devient plus dur pour faire remonter les défenses.


Arrêt de la cigarettes et des lieux enfumés ... qu'y a-t-il derrière ces points de suspension ?

La fumée de cigarette favorise une maladie appelée la pneumocystose, et c'est assez sérieux comme pathologie.

Aujourd'hui, je m'interroge sur la dépression, l'angoisse ou la peur liées à cette maladie. Est-il possible de les dissimuler elles aussi ?

Je pense qu'on peut tout cacher, à part la maladie de Parkinson ou d'Alzheimer. Ou le cancer.

Certains parents ignorent que leurs enfants se droguent, ont des armes dans leur chambre, sont anorexiques, s'automutilent, sont victimes d'agressions sexuelles ou de racket, ou essaient de se suicider... jusqu'à ce qu'ils récupèrent lesdits enfants aux urgences.

Donc, en gros, je pense que oui, on peut cacher vraiment beaucoup de choses à son entourage.


Ou alors les malades vivent-ils psychologiquement la maladie aussi bien que ce que l'on peut lire sur certains articles de ce site ?

Il est impossible de généraliser. Certains malades ont peur, sont isolés et/ou rejetés.

Ceux qui vivent le mieux leur maladie sont ceux qui ont appris à l'assumer et qui sont assez forts pour ne pas craindre le jugement des autres.


J'ai trouvé un article ailleurs expliquant que le psychologique pouvait avoir une influence sur l'évolution de la maladie. Pensez-vous cela possible ?

C'est valable pour toutes les maladies. Quand j'ai une gastro en pleine dépression, je vais mettre plus de temps à me sentir mieux que lorsque je l'attrape à une bonne période de ma vie. Le mental, ça aide toujours... quand il est en bon état.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

re

Message par Mathieu le Ven 11 Déc - 20:10

Bonsoir et merci, Miho pour ta réponse,

Dans les conditions où le virus a créé une résistance aux traitements. Là, ça devient plus dur pour faire remonter les défenses.
Que convient-il alors de faire dans ce cas là ? Doit-on parler de début de la fin ?

Sais-tu pourquoi une personne séropositive arrête-t-elle de travailler ?

Tu parles de cigarette, sais-tu ce qu'il en est de la nourriture, l'alcool ?

Je pense qu'on peut tout cacher, à part la maladie de Parkinson ou d'Alzheimer. Ou le cancer.

Certains parents ignorent que leurs enfants se droguent, ont des armes dans leur chambre, sont anorexiques, s'automutilent, sont victimes d'agressions sexuelles ou de racket, ou essaient de se suicider... jusqu'à ce qu'ils récupèrent lesdits enfants aux urgences.

Donc, en gros, je pense que oui, on peut cacher vraiment beaucoup de choses à son entourage.
Ce dont tu parles sort du sujet de ce forum mais rejoint mon cas personnel. Je pense que j'ai ignoré la plupart de ces choses en ce qui concerne la personne dont je parle.
Je ne comprends pas pourquoi les cacher si elles sont si lourdes à porter ?

Je m'interroge sur ce que tu dis sur la fin de ton message : pour toi quelqu'un qui dissimule est-il quelqu'un qui assume sa maladie, c'est à dire quelqu'un de psychologiquement fort ?

Bonne soirée.

Mathieu
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Maladies opportunistes.

Message par Invité le Ven 11 Déc - 21:08

Mathieu a écrit:Bonsoir et merci, Miho pour ta réponse,

Dans les conditions où le virus a créé une résistance aux traitements. Là, ça devient plus dur pour faire remonter les défenses.
Que convient-il alors de faire dans ce cas là ? Doit-on parler de début de la fin ?

Non, pas encore. C'est inquiétant, mais on change le traitement pour un plus fort, mais c'est plus difficile pour remonter la pente.

Mathieu a écrit:Sais-tu pourquoi une personne séropositive arrête-t-elle de travailler ?

Parce qu'elle est trop fatiguée par le traitement, ou trop affaiblie par d'autres maladies. Mais beaucoup de séropos travaillent normalement.

Mathieu a écrit:Tu parles de cigarette, sais-tu ce qu'il en est de la nourriture, l'alcool ?

Comme pour les s-. Ne pas manger trop lourd. Certains médocs rendent certains aliments difficiles à digérer, mais la tolérance dépend un peu de chaque personne. Pour l'alcool, comme pour les s-: il vaut mieux éviter les cuites régulières, mais les s+ peuvent boire de temps en temps. Je suis négative, et je tiens beaucoup, beaucoup moins bien l'alcool que les s+ que j'ai pu lire ou rencontrer. Laughing

Mathieu a écrit:Ce dont tu parles sort du sujet de ce forum mais rejoint mon cas personnel. Je pense que j'ai ignoré la plupart de ces choses en ce qui concerne la personne dont je parle.
Je ne comprends pas pourquoi les cacher si elles sont si lourdes à porter ?

Pour éviter les réactions d'Encarta. Pour éviter le regard lourd et culpabilisant. Pour éviter d'être rejeté. Pour ne pas entendre "attends, mais c'est ta faute, pourquoi tu as laissé faire? Pourquoi tu as accepté? Pourquoi tu n'as rien dit? Pourquoi tu nous as menti?" Pour ne pas être jugé. Pour ne pas rompre un équilibre familial. Pour protéger les autres de ses propres problèmes ("c'est dur pour eux, je vais pas en plus rajouter mes soucis"). Pour se protéger soi des autres ("je les dégoûterais si je le leur disais"). Pour ne pas être considéré comme un danger pour les autres, danger qu'on n'est pas. Alors on encaisse.

Mathieu a écrit:Je m'interroge sur ce que tu dis sur la fin de ton message : pour toi quelqu'un qui dissimule est-il quelqu'un qui assume sa maladie, c'est à dire quelqu'un de psychologiquement fort ?

Non, pas exactement.

Pour moi, quelqu'un qui dissimule veut se protéger de la discrimination, rien de plus.

Les s+ qui vivent le mieux leur maladie sont ceux qui ne culpabilisent pas de l'avoir, ceux à qui le dire ou non ne pose aucun problème. Ceux qui sont, comme Angel-A, assez endurcis pour supporter de voir les gens qu'ils aimaient leur tourner le dos. Ceux qui peuvent se dire "bon, ils ne m'acceptent pas comme je suis, tant pis pour eux, je ferai sans eux, et je me consacrerai aux gens qui en valent vraiment la peine: ceux qui restent."

Quelqu'un qui n'est pas capable de voir une telle situation, qui a honte de ce qu'il est, qui ressent de la peur et de la honte parce qu'il est contaminé, bref, qui ne s'accepte pas, ne vit pas bien la séropositivité.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

re

Message par mathieu le Ven 11 Déc - 21:39

Merci Miho.

Non, pas encore. C'est inquiétant, mais on change le traitement pour un plus fort, mais c'est plus difficile pour remonter la pente.
N'y a-t-il pas une limite dans les traitements disponibles pour cette maladie récente ? Est-il possible, à forces de résistances, d'épuiser les médicaments existants ?

Quelqu'un qui n'est pas capable de voir une telle situation, qui a honte de ce qu'il est, qui ressent de la peur et de la honte parce qu'il est contaminé, bref, qui ne s'accepte pas, ne vit pas bien la séropositivité.
Quelqu'un qui aurait besoin d'aide et de soutien moral même s'il se donne l'air d'être fort ?

mathieu
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Maladies opportunistes.

Message par Lo le Sam 12 Déc - 14:47

Salut,

Il n'y a pas de maladies opportunistes spécifiques au sida, un séropo tant qu'il est séropo a une vie et une espérance de vie identique a un seroneg.

Pour ce qui est du stade sida et des maladies opportunistes, le stade sida peut etre declaré parce que la charge virale est elevée et le nombre de cd4 bad, au dessous d'un certain seuil. C'est pour cela qu'on mesure la charge virale et la formule sanguine régulierement pour pouvoir controler les eventuelles fluctuations et anticiper pour autant que ce soit possible. Tant que la CV ne bouge pas (trop) et que le nombre de CD4 est suffisant, pas lieu de s'inquieter, juste surveiller.

Si CV qui explose et CD4 bas, il y a des traitements preventifs (je me souviens avoir pris du bactrim pendant des mois pour eviter toute infection). Mais il n'y a pas de maladie opportuniste spécifique, on peut seulement noter, comme par exemple a une epoque il y avait une prevalence de sarcome de Kaposi, qu'il y a plus de cas d'un type de maladie ou d'une autre mais sans pour autant declarer que cette maladie est spécifiquement liée au stade SIDA.

S'il y a une question précise que tu veux aborder, pose ta question clairement, j'ai l'impression que tu tournes autour du pot sans vouloir poser la bonne question.

_________________
"J'adore les cacahuètes. Tu bois une bière et tu en as marre du goût. Alors, tu manges des cacahuètes. Manger des cacahuètes, it's a really strong feeling. Et après tu as de nouveau envie de boire ta bière. Les cacahuètes, c'est le mouvement perpétuel à la portée de l'homme." JCVD

Lo
Apprenti
Apprenti

Masculin
Nombre de messages: 28
Age: 49
Localisation: Charente
Date d'inscription: 09/12/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Maladies opportunistes.

Message par Invité le Sam 12 Déc - 16:22

Est-il possible, à forces de résistances, d'épuiser les médicaments existants ?

Non, je ne crois pas cela possible. Demande à un virologue pour confirmation, mais je ne crois pas que l'on puisse épuiser les médicaments dans l'état actuel des choses.


Quelqu'un qui aurait besoin d'aide et de soutien moral même s'il se donne l'air d'être fort ?

"Se donner l'air" ne veut pas dire "être".

Donc, oui, tu peux avoir des proches qui vont tout à fait bien en apparence, mais dans leur tête, sont effrayés et/ou désespérés.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Maladies opportunistes.

Message par Lo le Sam 12 Déc - 17:42

mathieu a écrit:Merci Miho.

N'y a-t-il pas une limite dans les traitements disponibles pour cette maladie récente ? Est-il possible, à forces de résistances, d'épuiser les médicaments existants ?

De tous temps les virus ont évolués et la recherche a progressé dans le meme sens

mathieu a écrit:Quelqu'un qui aurait besoin d'aide et de soutien moral même s'il se donne l'air d'être fort ?

C'est valable pour tout secret, qu'il tourne autour de la maladie quelle qu'elle soit ou d'autre chose, pas besoin d'etre seropo pour avoir honte.

_________________
"J'adore les cacahuètes. Tu bois une bière et tu en as marre du goût. Alors, tu manges des cacahuètes. Manger des cacahuètes, it's a really strong feeling. Et après tu as de nouveau envie de boire ta bière. Les cacahuètes, c'est le mouvement perpétuel à la portée de l'homme." JCVD

Lo
Apprenti
Apprenti

Masculin
Nombre de messages: 28
Age: 49
Localisation: Charente
Date d'inscription: 09/12/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum