Petite question

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Petite question

Message par Juju le Lun 7 Juin - 18:37

Je suis allé dans une boutique la vendeuse s'est pique avec lepingle a nourrice qui indiquer le prix il semble que cette épingle avait un problème mais en essayant le vêtement lepingle ma pique a mon tour moins d' une minute après elle je me demande donc s il y avait un risque pour le VIH ou l hépatite merci par avance de vos réponse

Juju
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Petite question

Message par Invité le Mar 8 Juin - 10:22

Voici les modes de contamination tels qu'ils ont été expliqués par Thedam dans la partie informative.

Lis-les attentivement.

Ensuite, réponds toi-même à ta propre question.

Je passerai te dire si tu réponds juste ou faux.


Et oui, il y a encore beaucoup de fausses idées sur les modes de contamination,j'ai trop souvent lu ou entendu des questions comme : le baiser est-il contaminant ?
Je vais tenter de vous résumer tout ça de manière simple.

Les risques de contamination sont :
1 : rapports sexuels non-protégés.
2 : les échanges sanguins, notamment par l’intermédiaire d’une seringue (partage de matériel d’injection en cas d’usage de drogues injectables, piqûre accidentelle chez un professionnel de santé, transfusion de sang avant 1985).
3 : transmission de la mère à l’enfant pendant la grossesse ou l’allaitement.

C’est tout ? Oui, cela s’arrête à ça, le virus ne vole pas dans les airs...Exit les psychoses sur la poignée de main, le baiser, le contact de peau à peau ou autres « il m’a toussé dessus »... Rolling Eyes

Vous voulez comprendre, voici l’explication :
Pour qu’il y ait transmission du VIH il faut une porte d’entrée, une porte de sortie, un liquide contaminant, mais également une quantité suffisamment importante de virus pour que la contamination soit possible.


• Il y a 5 liquides corporels suffisamment contaminants que nous pouvons rencontrer dans nos vies sédentaires (j’exclus les professionnel de la santé) :

Le sang
Le sperme
Le liquide pré-séminal chez l'homme
Les secrétions vaginales chez la femme
Le lait maternel

Notez bien au passage que je n’ai pas listé la transpiration et la salive, oui, ils n’en font pas partis ! Evil or Very Mad

• Les portes d’entrées lors d’un rapport sexuel:

Les muqueuses, de la plus perméable à la moins perméable : muqueuses rectale (oui ce sont les même pour les hommes et les femmes, je précise, on ne sait jamais), les muqueuses vaginale, celles du gland et enfin, buccale. J’ai listé cette dernière même si c’est la moins perméable car si le risque est très rare, voir théorique, il peut exister en cas de grosses lésions dans la bouche (une grosse lésion peut-être une dent venant d’être arrachée...), risque plus grand pour le donneur que le receveur, fellation et/ou cunni.
NB : Les cas de transmission par cunnilingus sont exceptionnellement rarissimes (2 cas documentés au maximum en 20 ans, ce qui fait douter de leur réalité)

Donc je résume, pour ces portes d’entrées, les risques sont :


La pénétration. Ah oui, la mauvaise nouvelle c’est que le risque commence dès le début de la pénétration et même si l’éjaculation augmente le risque le liquide pré-séminal est contaminant.

• Et pour le sang ?

Une piqûre avec une seringue qui vient de servir à une injection (oui, on parle bien de drogue) ou à un prélèvement intra-vasculaire (veineux ou artériel mais ce dernier concerne encore les professionnels de santé, il est rare qu’on fasse soi-même un prélèvement ou qu’on le fasse au mec d’à coté)

• Transmission de la mère à l'enfant
Lors de l'accouchement et, beaucoup plus rarement, lors du 3ème trimestre de la grossesse
Transmission de la mère à l'enfant au cours de l'allaitement

Pour les pas-convaincus, je vais citer le Dr Ohayon référent sis :

Contrairement à une idée répandue, la piqûre accidentelle avec une seringue qui traîne dans un jardin public ne constitue pas un risque pour le VIH mais pour l'hépatite B et le tétanos (heureusement, pour ces deux maladies il y a des vaccins). Pas seulement à cause de la durée de vie limitée du virus dans le milieu extérieur, mais également en raison du bref temps de coagulation du sang, qui fait que l'inoculum ne passe pas.

La bonne vieille histoire du contact de plaies ne tient pas la route au vu de l'expérience : il n'existe AUCUN CAS de contamination décrit, en dehors de l'utilisation d'un objet (victimes principales : les chirurgiens). Il faudrait en effet un contact intime et prolongé entre 2 plaies fraîches ouvertes et sanglantes, avec un virus capable de progresser à contre-courant puisque le sang sort sous pression. Autant dire que ce genre de situation n'est pas crédible dans la "vraie vie" et de fait, encore une fois, il n'existe aucun cas décrit.



Et c’est tellement simple de se protéger : un préservatif lors des pénétrations et utiliser une seringue neuve si vous ne voulez pas renoncer à la drogue. Je zappe le lait maternel, même si chacun est libre de faire ce qu’il veut, je ne pense pas que ce soit une pratique usitée... scratch

En gros si vous voulez éviter le vih, ces 3 lignes ci-dessus résument tout. Alors n’oubliez pas de vous protéger !
hello

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum